Accueil

 

 

Un nouveau départ?

Des questionnements personnels, professionnels?

Besoin d'un(e):

Accompagnement motivationnel ? Accompagnement émotionnel ?

Accompagnement relationnel? Accompagnement parental, familial?

Aide à la compréhension de soi ?

 

 

 

Allez, on va se le dire, c'est un peu brouillon actuellement ?

Vous tentez de cheminer entre des pensées qui vous semblent confuses. Vous avez la sensation d'être perdu(e), en errance ou alors à la croisée des chemins, de moments importants pour lesquels vous auriez bien besoin d'une boussole ?

 

L'ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE est une relation personnelle

Nombreuses et diverses sont les circonstances qui nous incitent à rencontrer un psychologue. La demande d'aide, souvent délicate, fait suite à un constat précis propre à chacun.  Un suivi psychologique est personnel, de l'ordre de l'intime. Dès lors, les consultations diffèrent les unes des autres, varient selon le chapitre de votre vie, le spécialiste choisi et de votre demande.

La recherche du bon professionnel est souvent complexe. Trouver la personne qui nous proposera le lieu adapté pour pourvoir partager ses pensées / se poser pour lâcher prise doit faire l'objet d'une véritable investigation car ces rendez-vous avec Soi ne doivent pas être négligés.

Mon rôle est de vous accompagner avec bienveillance et sans jugement en lien avec ma formation, mon orientation et mes valeurs et ce, dans le respect de votre histoire, de votre parcours de vie et de vos orientations.

Une vie ne se résume pas à une période traversée

En effet, la personne que nous sommes vit une vie faite de périodes de transformations successives, de paliers et de crises. Ces mouvements peuvent questionner, mettre en difficulté, donner à rencontrer des obstacles, du trop plein ou du manque, des résistances, voire provoquer de la souffrance.

Dès lors, rencontrer un psychologue peut devenir une occasion de faire le point, de comprendre, de surmonter certains passages, mais aussi, plus simplement, de partager votre traversée.

 

Ne culpabilisez pas ! 

Il n'y a pas d'ordre hiérarchique dans la souffrance ou la difficulté rencontrée. Evitez le jugement moralisateur du genre "il y'a pire ou plus... que moi".

Lorsque la souffrance est avec vous, il faut s'en occuper.

 

Bonne nouvelle, non ?   sourire