Les « Psy »

 

Sachez que seuls les titres de « psychologue » et de « psychiatre » sont reconnus et protégés par la loi.
Avertissement: Ce n’est pas le cas du « psychothérapeute » et du « psychanalyste« .

• LE PSYCHOLOGUE

Le psychologue a suivi un cursus universitaire professionnel de 5 ans en psychologie. La formation allie connaissances pratiques et théoriques. Le psychologue clinicien est un professionnel de l’écoute, de l’accompagnement, du soutien et de la prise en charge psychologique. Il peut également avoir recours à des outils spécifiques à la prise en charge de la personne : tests cognitifs..En France, le psychologue possède un numéro ADELI et l’usage de son titre professionnel est protégé par la loi de 1985.

• LE NEUROPSYCHOLOGUE

Le neuropsychologue est avant tout un psychologue clinicien. Il a également suivi un cursus universitaire professionnel de 5 ans en psychologie. Le rôle du neuropsychologue est d’évaluer la nature et l’importance des troubles neuropsychologiques suite à un dysfonctionnement cérébral, que celui-ci se soit développé au cours d’un développement par ailleurs normal (épilepsie, dyslexie, …) ou qu’il survienne après une affection cérébrale (lésion, traumatisme crânien, tumeur cérébrale, infections). Son rôle est également de participer à l’élaboration du diagnostic. Il peut également assurer un suivi avec le patient voire participer à une rééducation ou à une stimulation cognitive du patient. Les tests neuropsychologiques sont le premier outil des neuropsychologues, qu’ils soient cliniciens ou chercheurs. Il s’agit de mesurer, à l’aide de tests standardisés et normalisés, les capacités mnésiques, langagières, praxiques, gnosiques… d’un patient et de le comparer à celles d’un groupe de sujets sains de même âge, sexe et niveau socioculturel.

• LE PSYCHIATRE

Le psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie. De par sa formation, il intervient dans le traitement des troubles et pathologies psychiques. Son activité allie entretiens et prescriptions médicamenteuses. Lorsque cela s’avère nécessaire, il peut également orienter vers une hospitalisation. Le psychiatre peut avoir aussi des formations complémentaires et proposer des psychothérapies.

• LE PSYCHOTHÉRAPEUTE

Le psychothérapeute propose une psychothérapie. Il s’agit d’un mode de traitement des troubles psychologiques et affectifs de l’individu, fondé sur une technique singulière mise en œuvre par le thérapeute avec le patient. On dénombre beaucoup de types de psychothérapies, dont les objectifs, l’intensité, la durée et les assises théoriques et pratiques varient. En France, le psychothérapeute possède un numéro ADELI et l’usage de son titre est protégé par la loi de 2010. Choisissez en un qui est déjà psychologue ou psychiatre 😉

• LE PSYCHANALYSTE

Ce thérapeute n’est pas forcément ni psychiatre ni psychologue. Toutefois, il bénéficie d’une formation codifiée par les Sociétés Savantes de Psychanalyse, dont le contenu varie selon les tendances, ce qui garantit une base théorique conséquente. Les analystes ont une grande diversité d’exercice selon la théorie qu’il mette en pratique (lacanien, jungien, freudien etc…).  Le plus souvent le psychanalyste a fait lui-même une psychanalyse puis une analyse didactique. Son écoute et ses interprétations sont orientées selon sa grille de lecture de la théorie à laquelle il se réfère. Une psychanalyse s’inscrit en général sur du long terme.

  • Comportementaliste / Cognitiviste / Cognitivo-comportementaliste

Professionnel exerçant un type de psychothérapie particulier appelé thérapie cognitivo-comportementale (TCC).  Il peut intervenir dans tous les types de problèmes. Il est quasiment toujours psychiatre ou psychologue (condition pré-requise pour s’inscrire dans certains cycles de formation, comme à l’AFTCC). La TCC est une sur-spécialisation.

  • Thérapeute familial / systémicien

Professionnel exerçant un type de psychothérapie particulier appelé thérapie systémique ou thérapie familiale. Cette thérapie est particulièrement adaptée aux problèmes rencontrés chez les enfants souvent qualifié de « patient désigné ». Il est quasiment toujours psychiatre ou psychologue. La thérapie familiale est une sur-spécialisation.